Navigation par page & recherche

Partenariat social et CCT

En tant que partenaire social de nombreuses entreprises et associations d’employeurs, la Société des employés de commerce représente des milliers d’employés dans toute la Suisse dans des conventions collectives de travail (CCT). Dans ce cadre, la Société s’engage systématiquement pour des conditions de travail justes, progressistes et exemptes de discrimination.

Des partenariats sociaux de longue date

Le partenariat social a été ancré dans la loi en 1911 et a connu son premier essor dans l’industrie mécanique avec l’accord de paix de 1937. A ce jour, le dialogue avec l’employeur fait toujours partie intégrante de l’économie suisse. Il est nuancé et pensé selon les conditions économiques, structurelles et sociales des différents secteurs. La Société des employés de commerce est actuellement partenaire contractuel dans 19 CCT nationales et 18 CCT régionales et représente ainsi les intérêts de milliers d’employés. Dans le commerce de détail, nous sommes la seule association en Suisse à entretenir un partenariat social avec les plus grands commerçants du secteur «Food and Convenience».

En sus de la négociation des contrats, en tant que partenaire social, nous avons également une fonction de surveillance: nous vérifions l’exécution des contrats du côté des employeurs et intervenons en cas d’infraction aux accords. De plus, nous sommes un interlocuteur pour les employés soumis à une CCT et les membres de notre Société concernant toutes les questions en lien avec leurs conditions de travail, leur contrat de travail ou le droit du travail en général. En cas de restructurations et de suppression d’emplois, nous nous engageons pour des plans sociaux adéquats afin de protéger les employés concernés de difficultés économiques et d’ordre social. Les licenciements doivent toujours être limités et les personnes concernées doivent être soutenues activement dans leur réorientation.

Vers la vue d’ensemble des CCT actuelles de la Société des employés de commerce

« Le fondement de la stabilité est le dialogue. Dans le cadre du partenariat social, des représentants de différents intérêts s’assoient autour d’une table. Ensemble, nous élaborons des solutions tenant compte des aspects sociaux et respectant de façon équitable les intérêts des employés et des employeurs. Cela crée une confiance mutuelle et contribue à la stabilité économique et politique de la Suisse. »
– Caroline Schubiger, responsable emploi et conseil à la Société des employés de commerce

Explication des termes

  1. Dans un partenariat social, des représentants des employés et des entreprises (associations d’employés, syndicats, associations d’employeurs, commissions du personnel, etc.) se réunissent dans le but de négocier ensemble des conditions de travail progressistes et tenant compte des intérêts sociaux pour les employés et de les établir dans des conventions collectives de travail (CCT). Un juste équilibre des intérêts des employés et des employeurs renforce la confiance mutuelle, ce qui a un effet positif sur la stabilité économique et politique de la Suisse.

  2. Les conventions collectives de travail (CCT) règlent les conditions de travail pour un secteur donné ou pour une entreprise, dans toute la Suisse ou pour une certaine région. Suivant le principe de base «un accord vaut mieux qu’une loi», le partenariat social permet d’élaborer des solutions sur mesure et tient compte de défis spécifiques. Ainsi, les employés et les employeurs bénéficient de règles individuelles et flexibles et peuvent réagir rapidement aux évolutions du monde du travail et à de nouveaux besoins. De plus, une CCT crée une sécurité juridique et une transparence pour tous les employés. Actuellement, en Suisse, 2,1 millions d’actifs bénéficient d’une convention collective de travail.

Nous sommes partenaire social des plus grands secteurs économiques suisses

  • Banques et assurances
  • Commerce de détail
  • Artisanat
  • Industrie
  • Trafic aérien
  • Location de services

Banques et assurances

La Suisse figure parmi les places financières de premier plan les plus compétitives du monde. Les services des banques, assurances, organisations de santé et entreprises de conseil et fiduciaires jouent un rôle important en Suisse. Environ 6% de l’ensemble des actifs travaillent dans ces secteurs. Dix ans après la survenue de la crise financière, les prestataires financiers sont toujours dans un secteur d’activité très exigeant. Parmi les facteurs de réussite du secteur figurent des employés très bien formés, des possibilités de formation initiale et continue attrayantes et de bonnes relations avec les partenaires sociaux internes et externes. C’est uniquement de cette manière que de nouveaux produits et de nouvelles technologies pourront être développés et que de nouvelles formes d’organisation pourront être introduites à l’avenir également.

  1. Au vu des bouleversements majeurs que traversent actuellement le secteur financier et ses employés, un partenariat social vivant aux fondements bien étayés revêt une importance considérable dans ce secteur central. C’est pour cette raison que, depuis 1920, la Société des employés de commerce s’engage dans la Convention relative aux conditions de travail du personnel bancaire (CPB) et dans la Convention sur la saisie du temps de travail (CSTT). La CPB actuelle est en vigueur depuis janvier 2016 et est valable jusqu’en décembre 2019; la CSTT actuelle est en vigueur depuis janvier 2016 et est valable jusqu’en décembre 2021. Environ 61 000 employés de banque dans approx. 50 établissements bancaires (env. 65% des employés bancaires suisses) sont soumis à ces conventions.

    Avec les banques en tant qu’employeurs et l’Association suisse des employés de banque, la Société des employés de commerce s’engage pour l’employabilité et le maintien des postes des employés de banque. L’objectif est d’accompagner activement les exigences complexes du marché du travail futur et de soutenir les employés et les banques dans leur évolution pendant la transition technologique, économique et démographique. Les partenaires sociaux s’accordent à dire que des employés motivés et bien formés sont indispensables pour que le secteur bancaire puisse aborder l’avenir.

  2. Depuis 2003, il existe entre l’Association Suisse d’Assurances ASA et la Société des employés de commerce deux conventions sur les conditions d’engagement: une pour les employés en interne et une pour les employés en externe. Elles règlent les standards minimaux pour les sociétés membres de l’ASA. Dans ce cadre, une importance particulière est accordée au traitement du temps de travail basé sur la confiance, au stress, au déplacement accru de postes de travail vers l’étranger et aux nouveaux défis professionnels liés à un tel changement. La convention actuelle est en vigueur depuis janvier 2003.

    Offres pour les employés et CCT actuelle 

    Avantages pour les entreprises

  3. La Société des employés de commerce entretient des échanges réguliers avec la fédération suisse des inspecteurs et agents d’assurances (SVVIA). Nous tenons compte des intérêts et préoccupations de la SVVIA dans certaines affaires précises et représentons ses employés au service externe d’assurance de la manière appropriée.

  4. L’organisation de santé SWICA, qui figure parmi les plus grandes sociétés d’assurance suisses, a conclu une CCT et offre ainsi à ses employés une protection complète non seulement au niveau de la santé mais également en termes de droit du travail. La convention actuelle est en vigueur depuis octobre 2016.

Commerce de détail

Au vu des développements économiques et sociaux, notamment du commerce en ligne grandissant et de la plus forte concurrence internationale, le commerce de détail doit aujourd’hui faire face à des défis considérables. Pour cette raison, pour la Société des employés de commerce, le maintien de conditions d’engagement justes et d’une rémunération appropriée revêt une importance centrale. Cela vaut tout particulièrement pour la protection sociale, par ex. en cas de maladie ou de maternité, et pour un traitement du temps de travail prenant en compte les besoins du personnel. Afin de préserver un temps de repos suffisant pour les employés et de leur permettre de concilier travail et vie privée, les demandes des employeurs en faveur d’une flexibilité toujours accrue au niveau du temps de travail doivent être implémentées avec modération et accompagnées attentivement. Dans le commerce de détail, la Société des employés de commerce est la seule association à entretenir un partenariat social avec les plus grands commerçants du secteur «Food and Convenience».

  1. La Société des employés de commerce est partenaire social de la coopérative Coop depuis 1975. La CCT actuelle est en vigueur depuis janvier 2018 et est valable jusqu’en décembre 2021. Elle s’applique à tous les employés de la coopérative Coop et des entreprises subordonnées. Environ 37 000 employés y sont soumis.

  2. Depuis 2000, la Société des employés de commerce est partenaire social du groupe in globo (qui fait partie du groupe Migros – voir ci-après). La CCT actuelle est en vigueur depuis janvier 2016 et est valable jusqu’en décembre 2023. Elle s’applique aux entreprises Grands magasins Globus et DEPOT CH. Environ 3100 employés y sont soumis.

  3. En tant que premier magasin discount en Suisse, Lidl a conclu un partenariat social. Les premières discussions se sont déroulées déjà en amont de son arrivée sur le marché et ont débouché fin 2010 sur la signature d’une CCT. Depuis 2011, la Société des employés de commerce est partenaire social de Lidl Suisse. La CCT actuelle est en vigueur depuis mars 2015 et est valable jusqu’en février 2020. Elle s’applique à tous les employés (à l’exception des cadres) et apprentis, indépendamment de leur taux d’occupation. Environ 3100 employés (approx. 90% du personnel) y sont soumis.

    Offres pour les employés et CCT actuelle

    Avantages pour les entreprises

    Lidl Suisse

  4. Depuis 1983, il existe pour le groupe Migros une CCT valable au niveau national, qui englobe actuellement 40 entreprises (parmi lesquelles par ex. la banque Migros, l’institut Gottlieb Duttweiler (GDI) ou Eurocentres). La CCT nationale actuelle est en vigueur depuis janvier 2019 et est valable jusqu’en décembre 2022. Plus de 50 000 employés (approx. 57,6% du personnel) y sont soumis.

  5. Depuis 2017, la Société des employés de commerce est partenaire social de Valora. Cela vaut pour tous les employés travaillant chez Valora même et pour toutes les franchises et agences affiliées (notamment par ex. k kiosk ou avec). La convention actuelle est en vigueur depuis janvier 2018. Environ 2000 employés y sont soumis.

    Offres pour les employés et CCT actuelle

    Avantages pour les entreprises

    Valora

  6. Depuis 2018, la Société des employés de commerce est partenaire social de l’Association des exploitants de shops de stations-service suisses (AESS). La CCT actuelle pour les shops de stations-service est en vigueur depuis février 2018. Elle a été déclarée de force obligatoire générale par le Conseil fédéral, c’est-à-dire qu’elle s’applique pour tous les shops de stations-service, qu’ils soient affiliés ou non à l’Association des employeurs AESS. Environ 13 000 employés y sont soumis.

Artisanat

Dans les secteurs techniques, tout particulièrement dans le bâtiment, les conventions collectives de travail sont très répandues. Avec l’accès au marché pour les entreprises étrangères, des standards minimaux uniformisés en matière de salaires et de temps de travail ont gagné en importance, ce qui est également dans l’intérêt des entreprises suisses.

Construction en bois

Depuis 2007, la Société des employés de commerce est partenaire social du secteur de la construction en bois (menuiserie). La convention actuelle est en vigueur depuis janvier 2018. De l’apprenti aux employés de commerce, au contremaître et au maître charpentier en passant par le menuisier, tous sont soumis au même contrat.

Industrie

Ensemble, les industries MEM et horlogères représentent annuellement tout juste 10% du produit intérieur brut et constituent respectivement les deuxième et troisième plus grands secteurs d’exportation après l’industrie pharmaceutique. Elles figurent parmi les fournisseurs de premier plan au niveau mondial en matière de produits et services technologiques haut de gamme, d’instruments de précision et d’articles de luxe. Pour ces raisons, ces deux industries occupent une place clé dans l’économie suisse.

  1. Avec approx. 320 000 employés, l’industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM) est le premier employeur dans le secteur industriel en Suisse. La CCT actuelle est en vigueur depuis juillet 2018 et est valable jusqu’en juin 2023. Elle s’applique à plus de 500 entreprises de l’industrie des machines, des équipements électriques et des métaux. Plus de 100 000 employés (env. 1/3 des employés MEM suisses) y sont soumis.

  2. Les entreprises de l’industrie horlogère sont sises principalement dans les cantons de Neuchâtel, de Berne, de Genève, de Soleure, du Jura et de Vaud, où elles constituent plus de 90% de la création de valeur du secteur. Dans ces régions, l’industrie horlogère est un employeur important. Dans toute la Suisse, près de 700 entreprises horlogères rassemblent environ 58 000 emplois. Pour les employés du domaine commercial et de la gestion d’entreprise dans ce secteur, il existe un contrat indépendant entre la convention patronale de l’industrie horlogère suisse (CP) et la Société des employés de commerce. Ce contrat est en vigueur depuis janvier 2012.

Trafic aérien

Avec l’essor du low-cost et la concurrence grandissante en résultant, les entreprises du secteur du trafic aérien sont soumises à une forte pression sur les coûts. La Société des employés de commerce est partenaire social de différentes entreprises issues de Swissair. En tant que partenaire de longue date, nous accompagnons le personnel dans son histoire mouvementée et connaissons très bien la situation du trafic aérien. Pour la Société des employés de commerce, des conditions d’engagement justes sont une priorité. Cela vaut tout particulièrement pour la protection sociale et les prestations annexes au salaire, telles que des compensations en temps en cas de travail irrégulier ou de travail le week-end. Afin de préserver un temps de repos suffisant pour les employés et de leur permettre de concilier travail et vie privée, les demandes des employeurs en faveur d’une flexibilité toujours accrue au niveau du temps de travail doivent être implémentées avec modération et accompagnées attentivement.

  1. Cargologic fait partie du groupe Rhenus et est spécialisée dans le traitement de fret aérien pour le compte de compagnies aériennes et de transporteurs. Depuis 2002, la Société des employés de commerce est partenaire social de Cargologic. La CCT actuelle (pour les employés à salaire mensuel comme pour les employés à temps partiel payés à l’heure) est en vigueur depuis janvier 2018. Environ 500 employés y sont soumis.

  2. SR Technics Switzerland (anciennement une société-fille de Swissair) fait partie du groupe chinois HNA depuis 2016. L’entreprise propose des prestations techniques pour l’aviation civile et réalise des travaux de maintenance au niveau des avions, des composants et des réacteurs. La Société des employés de commerce est partenaire social de SR Technics Switzerland depuis 2002. La CCT actuelle est en vigueur depuis avril 2018 et est valable jusqu’en décembre 2020. Environ 1000 employés y sont soumis.

  3. La Société des employés de commerce est partenaire social de la compagnie aérienne SWISS depuis 2002. La convention actuelle pour le personnel au sol est en vigueur depuis janvier 2018. Environ 1700 employés y sont soumis.

  4. En tant que société d’assistance au sol, Swissport International réalise des prestations dans le domaine des services aux passagers, des services de rampe, de l’avitaillement, de la sécurité et de la maintenance des avions pour le compte de diverses compagnies aériennes. La Société des employés de commerce est partenaire social de Swissport International Bâle depuis 2002. La convention actuelle et les conditions d’engagement pour les employés à temps partiel payés à l’heure («AfT», en allemand) sont en vigueur depuis juillet 2017 et sont valables pour une durée indéterminée. Environ 500 employés de l’EuroAirport de Bâle y sont soumis.

  5. En tant que société d’assistance au sol, Swissport International réalise des prestations dans le domaine des services aux passagers, des services de rampe, de l’avitaillement, de la sécurité et de la maintenance des avions pour le compte de diverses compagnies aériennes. La CCT actuelle est en vigueur depuis janvier 2019 et est valable jusqu’en décembre 2021. Elle s’applique à tous les employés à salaire mensuel ainsi qu’aux à temps partiel payés à l’heure. Environ 2000 employés de l’aéroport international de Zurich y sont soumis.

    Offres pour les employés et CCT actuelle

    Avantages pour les entreprises

Location de services

Depuis 2012, la Société des employés de commerce est partenaire social dans le domaine de la location de services, la mise à disposition de personnel par des tiers. La CCT actuelle est en vigueur depuis mai 2016 et est valable jusqu’en décembre 2020. Elle a été déclarée de force obligatoire générale par le Conseil fédéral, c’est-à-dire qu’elle s’applique pour toutes les entreprises de Suisse. Avec approx. 300 000 employés soumis à ses dispositions (dont un quart d’employés dans le domaine commercial et de la gestion d’entreprise), cette CCT est l’une des plus importantes de Suisse.

Offres pour les employés et CCT actuelle

Avantages pour les entreprises

Contact

Brochures

Contenus populaires

Événements