Navigation par page & recherche

Les avantages d’une convention collective de travail

La Société des employés de commerce intervient en tant que partenaire social dans les principaux secteurs économiques en Suisse, tels que le secteur bancaire, le commerce de détail, l’industrie etc. En collaboration avec de nombreuses entreprises et organisations patronales, elle entretient un dialogue constructif dans l’intérêt des employés afin d’assurer des conditions de travail équitables, progressistes et non discriminatoires.

Les avantages pour les entreprises

Les conventions collectives de travail offrent des avantages à divers niveaux pour toutes les parties prenantes; pour les employeurs, elles contribuent à se doter d'une image positive ou à établir des relations claires et sereines au sein de l’entreprise grâce à leur fonction régulatrice. Sous forme de règles convenues communément et adaptées à l’entreprise ou à la branche en question, elles préviennent l’insécurité et les conflits au sein des entreprises.

«Je considère la Société des employés de commerce comme un partenaire social à la fois critique et constructif avec lequel on peut élaborer des solutions communes. C’est ainsi que j’envisage l’interaction entre partenaires sociaux. Une convention collective de travail donne à tous les partenaires une sécurité et une base solide pour la collaboration.»
Gion-Pieder Pfister, ancien vice-président senior et CEO Swissport International Bâle
  1. Les conventions collectives de travail contribuent de manière pratique à relier les intérêts de l’employeur et ceux des employés dans une recherche d'équilibre. Elles permettent de créer des conditions de travail uniformes tout en tenant compte des particularités propres à l’entreprise, à la branche et à la région concernée. Elles créent ainsi des conditions préalables importantes pour une organisation du marché du travail flexible et différenciée. La culture du consensus, qui tient compte des intérêts des employés et des employeurs, crée des solutions efficaces et équilibrées et prévient les conflits.

  2. Un partenariat social efficace favorise la paix sociale, ce qui constitue un avantage de taille pour la place économique suisse. Par exemple, en comparaison avec d’autres pays, très peu de jours ouvrables sont perdus en Suisse en raison de grèves. Les conventions collectives de travail ont également une large portée. Les membres, mais aussi les branches, les régions ou les entreprises non assujetties à une CCT s’inspirent souvent des conventions et des règlements existants.

  3. Les avantages de relations ordonnées et constructives entre employeur et employé sont particulièrement évidents dans une économie ouverte et fortement dépendante des exportations. Elles augmentent la productivité et la force d’innovation des entreprises. Par ailleurs, la valeur de la paix sociale ne se mesure pas seulement au nombre de jours de grève – et le potentiel de nuisance qui leur est associé – qui ont pu être évités. Les avantages à long terme pour le positionnement des entreprises sur les marchés internationaux et le climat social revêtent également une grande importance. Grâce à la paix sociale, l’industrie suisse de l’exportation a réussi à maintenir la qualité et la fiabilité des livraisons sur une longue période. Cet avantage local, qui repose sur la fiabilité, a également gagné en importance avec la mondialisation.

  4. Enfin, les conventions collectives de travail constituent un avantage en termes d'image dans la mesure où elles permettent à une entreprise d'être assimilée à un bon employeur et un bon partenaire socio-économique dans une région ou un secteur particulier. La CCT devient ainsi une certification pour les employeurs socialement responsables et contribue à l’attractivité de l’entreprise. En parallèle, la confiance des clients, des concurrents et des employés à l'égard l’entreprise augmente. Ce lien ténu associé à la loyauté des employés garantissent en contrepartie la conservation du savoir-faire. Il est ainsi possible de diminuer la complexité des recrutements et réduire de ce fait les coûts en finances et en personnel qui leurs sont associés.

Formations à l'attention des représentants du personnel

Les représentants du personnel, les commissions du personnel, les délégations du personnel et les comités d’entreprise servent d’intermédiaires entre les employés, la direction et les partenaires sociaux externes. Ils assurent une large représentation des intérêts et une communication transparente entre toutes les parties. L’implication des représentants des employés dans les consultations et les négociations liées au partenariat social faciliterait la gestion de conflits et de situations de crise. En outre, ils apportent leur expérience personnelle dans les discussions et peuvent ainsi donner des impulsions pour le développement ultérieur des conditions d'engagement.

Pour renforcer cette fonction de médiation, la Société des employés de commerce propose des séminaires de base et approfondis pour les représentants du personnel, les commissions du personnel, les délégations du personnel ou les comités d’entreprise. Sur demande, les offres sont élaborées sur mesure pour la représentation des employés de l'entreprise en question. Les cours peuvent être réservés de manière combinée.

Voir les formations à l'attention des représentants du personnel.

«Nous considérons que la coopération avec la Société des employés de commerce est constructive et transparente. Nous apprécions grandement ce partenariat social et sommes convaincus qu’il profite à la fois à nos employés et à Globus.»
Thomas Herbert, CEO et membre du CA de Grands Magasins Globus SA

Contact

Contenus populaires