Navigation par page & recherche

CCT du commerce de détail genevois – négociations autour de la CCT suspendues

Suite à la décision du peuple d’accepter l'initiative « 23 frs, c'est un minimum » (IN 173), le Comité Directeur de la NODE a décidé de quitter la table des négociations pour une future CCT dans le commerce de détail genevois. Ce faisant, les partenaires sociaux ne disposent plus du quorum d'employeurs nécessaire pour faire évoluer, ensemble, les conditions de travail de la branche. La CCT actuellement en vigueur prendra fin le 31 décembre 2021.

15.10.2020

La Société des employés de commerce (SEC), qui œuvre depuis maintenant quatre ans pour une amélioration et pérennisation des conditions d'engagement dans le commerce de détail, regrette qu'une fois de plus les négociations sont bloquées – cette fois par les employeurs, alors qu'en 2017 déjà, le secteur aurait pu disposer d'une CCT nouvellement négociée et prête à être étendue.

L'implémentation d'un salaire minimum cantonal n'exclut pas la sécurité offerte par une CCT. Une CCT est le seul moyen pour garantir une bonne protection des employés, tout particulièrement dans le commerce de détail, où les conditions de travail peuvent être particulièrement précaires. Outre le salaire minimum, une CCT définit également l'établissement anticipé des plannings de travail, la protection des employés souhaitant travailler le dimanche, l'extension du congé-paternité, l'assurance perte de gain en cas de maladie etc. Et cela pour l'ensemble des employés de la branche – qu'ils soient employés par de grands groupes tels que Migros ou Lidl ou par de petites enseignes.

Les employés du commerce de détail continuent ainsi à être soumis simplement au CO et à la loi sur le travail, ainsi qu'au contrat-type de travail (CTT) du canton de Genève, dont les salaires devront toutefois être adaptés suite à l'acceptation par le peuple du nouveau salaire minimum cantonal.

La CCT actuelle, non étendue, reste en vigueur jusqu'au le 31 décembre 2021, mais n'est applicable qu'aux entreprises signataires.

Depuis plusieurs années, les commerçants genevois se trouvent dans une situation économique difficile, notamment en raison de la forte concurrence provoquée par la vente en ligne et les achats transfrontaliers. A cela viennent s'ajouter de nouveaux défis liés à la pandémie du Coronavirus. Une solution durable, tenant compte des enjeux économiques des employeurs et employés est indispensable. C'est pourquoi la SEC reste convaincue de la nécessité d'étendre la CCT.

Partenariat social dans le secteur du commerce de détail

Dans le secteur du commerce de détail, la SEC est la seule association d'employés à entretenir un partenariat social avec les plus grandes enseignes en Suisse. Elle couvre une grande partie des employés par le biais de CCT nationales, notamment avec Coop, Migros, Lidl, in globo, Valora et les shops de stations-services. En tant que Centre de compétence en matière de travail et de formation, la SEC conseille et renseigne ses membres pour toutes les questions relatives à leur carrière et s’engage pour renforcer leur employabilité.

Contact

Nicole De Cerjat

Service juridique et partenariat social
T T +41 32 721 21 56
M Mail
Nicole De Cerjat

Communication

Société des employés de commerce
T +41 44 283 45 13
M Mail
Communication

Liens & Téléchargements