29. août 2012

Aperçu

La Sec Suisse revendique 1 à 2.5% d’augmentation de salaire

Dans le cadre des négociations en cours sur l’adaptation des salaires, la Sec Suisse réclame une augmentation de 1 à 2, 5% selon la branche. Elle se fonde sur la conjoncture actuelle ainsi que sur les prévisions conjoncturelles et module ses revendications salariales selon les différentes branches.

Grâce à une conjoncture intérieure robuste et à une industrie d’exportation plutôt résistante, l’économie suisse s’en sort mieux qu'on ne pouvait s'y attendre, face à la vigueur du franc et à la récession économique affectant un grand nombre de pays de l’UE. En Suisse, de nombreux secteurs de l’économie vont bien.

Il s’agit maintenant de renforcer le pouvoir d’achat et la propension à consommer des salariés. Cela permettra de maintenir le bon niveau de la demande nationale et de stabiliser le développement économique. Les entreprises devraient en tenir compte dans leur politique salariale, et ce dans leur propre intérêt.

Selon les prévisions de l’Office fédéral de la statistique, le renchérissement est estimé à 0.5% pour 2013. Mais il faut encore tenir compte des loyers, qui ne cessent d’augmenter en raison de la pénurie de logements dans les villes, et des primes d’assurance-maladie, qui pèsent lourdement sur le budget des salariés. C’est pourquoi, dans le cadre des négociations en cours, la Sec Suisse revendique une augmentation des salaires de l’ordre de 1 à 2,5%. Et dans certains secteurs, qui ont obtenu de bons résultats, cette augmentation pourrait même être plus élevée.

Un salaire égal pour les hommes et les femmes

Compte tenu de la situation économique tendue dans les entreprises et les secteurs tournés vers l'exportation, notre association respecte la retenue affichée lors des négociations salariales. La sécurité de l’emploi a la priorité. Par contre, dans les secteurs stables, l’association revendique une réelle augmentation des salaires. Car, malgré un franc fort, l'évolution du produit intérieur brut au cours de cette année est positive. La Sec Suisse attend des entreprises qui ont continué, malgré la crise de la dette, à réaliser des bénéfices, qu'elles fassent profiter leurs salariés de ces gains de productivité.

De plus, La Sec Suisse demande que les salaires élevés ne soient pas les seuls à profiter des augmentations de salaire, mais que les salaires bas et moyen en bénéficient également. Et elle réclame un salaire égal pour un travail égal, indépendamment du sexe.
Les revendications salariales ci-dessous représentent des valeurs indicatives pour les employés de commerce et de gestion et pour le secteur de la vente. Les revendications de salaire tiennent compte des conditions générales actuelles dans les divers secteurs.

Renseignement

  • Barbara Gisi,

    Responsable de la politique en faveur des employés, Société suisse des employés de commerce,

    079 775 66 10