04. septembre 2014

Aperçu

Des augmentations de salaire contre la pénurie de personnel qualifié

La SEC Suisse demande une augmentation de salaire de 1 à 2% selon les branches dans le cadre des négociations en cours sur les adaptations salariales. Pour lutter contre la pénurie de personnel qualifié, l’augmentation doit concerner surtout les revenus moyens. Il convient également de supprimer définitivement les inégalités salariales qui subsistent encore entre les hommes et les femmes. La SEC Suisse prend en compte la situation conjoncturelle générale et les évolutions dans les diverses branches avec des revendications salariales différenciées.

La SEC Suisse demande une augmentation de salaire de 1 à 2 % pour 2015. Il est cependant important d’adopter une politique salariale différenciée, qui s’appuie sur les situations concrètes. Dans les entreprises et/ou branches confrontées à des défis de taille, la priorité numéro un est de garantir l’emploi. Les entreprises dont la productivité évolue bien et dont les ventes sont stables doivent toutefois clairement faire participer les collaborateurs à l’avancée de la société.

Selon la SEC Suisse, les augmentations salariales sont tout à fait indiquées dans ce cadre malgré les perspectives conjoncturelles quelque peu ralenties. Pour l’année en cours, on attend comme auparavant une croissance du PIB de 1,8 % à 2 %. Les branches les plus importantes sont en bonne forme structurelle. Il faut d’autant plus développer les points forts des entreprises, notamment dans le domaine du savoir-faire, en offrant de la reconnaissance et des incitations au personnel. La situation dans l’industrie financière s’est considérablement calmée et le nouvel accord de libre-échange avec la Chine a pu stabiliser les perspectives d’exportation.

L’un des plus gros défis pour l’économie suisse – notamment depuis l’adoption de l’initiative contre l’immigration de masse le 9 février 2014 – consiste à surmonter la pénurie de main-d’œuvre qualifiée. Pour donner des impulsions dans ce sens, la SEC Suisse s’engage dans le cadre de négociations salariales afin qu’en premier lieu les personnes disposant de revenus moyens, c’est-à-dire le personnel bien formé et motivé, puissent bénéficier d’augmentations de salaire. Il convient en outre de diminuer ou de supprimer les inégalités salariales qui continuent d’exister entre les hommes et les femmes. Enfin, les revendications salariales de la SEC Suisse s’entendent comme des investissements pour l’avenir.

Kontakt

Karin_Oberlin_2013
Karin Oberlin

partenariats sociaux

Téléfon 044 283 45 54

.

media_Schuetz_Hansueli_11
Hans-Ulrich Schütz

politique économique et sociale

Téléfon 044 283 45 78

Les revendications salariales en 2015 en détail