29. mai 2018

Aperçu

veb.ch rejoint la plateforme

veb.ch, la plus grande organisation suisse en matière de finance, controlling et comptabilité, intègre la plateforme pour une politique des employés. Avec l’arrivée de veb.ch, les associations de la plateforme représentent les intérêts de quelque 88 000 membres en matière de politique de formation, de politique économique et de politique des employés.

Avec veb.ch, la plateforme gagne un partenaire compétent, très engagé dans le domaine de la formation continue et qui partage déjà de nombreux points de convergence avec les associations de la plateforme. En sa qualité de plus grande association d’experts en finance et controlling, elle s’engage pour la profession depuis plus de 80 ans.

Lors de sa création en automne 2016, la plateforme s’est fixé comme objectif de rendre possible l’éclosion de solutions de compromis dans le domaine morcelé de la politique des employés. Ceci se concrétise à travers un renforcement de la coordination des activités politiques des associations qu’elle réunit et par une différenciation par rapport à la politique syndicale. La plateforme se considère comme une bâtisseuse de ponts entre employeurs et employés. Il s’agit de renforcer conjointement la place économique suisse et l’employabilité des travailleurs à travers un dialogue partenarial. Progression commune, pragmatisme et ouverture au dialogue figurent ainsi au premier plan.

De nombreuses affaires figurant à l’agenda politique qui sont de la plus haute importance, pour les employés comme pour la place économique suisse, échouent en raison de la polarisation croissante. S’ensuivent de plus en plus fréquemment des conséquences négatives pour les employés et la place économique. L’échec de la réforme Prévoyance vieillesse 2020 en est un exemple.

Lors de la réforme des retraites, la plateforme s’était engagée en première ligne pour une solution favorable aux employés. Celle-ci comportait des mesures de financement dans le premier pilier et une amélioration des prestations de rente dans le deuxième pilier pour les bas salaires et les employés à temps partiel. La plateforme a aussi pris position sur les dossiers liés à la flexibilisation du travail, actuellement débattus aux chambres fédérales. Elle demande un modèle de temps de travail annualisé sur une base volontaire pour certaines catégories d’employés ainsi qu’une meilleure protection de la santé en matière de risques psychosociaux. La plateforme recherche aussi des solutions efficaces en faveur de l’égalité salariale et d’une meilleure conciliation entre vie professionnelle et familiale.

La plateforme

représente les intérêts communs dans la sphère politique et publique d’Employés Suisse, de la Société des employés de commerce, de l’Association suisse des cadres, de la Société zurichoise de gestion des ressources humaines et de veb.ch, l’organisation suisse des experts en finance, controlling et comptabilité. Ensemble, ces associations défendent les intérêts de quelque 88 000 membres sur des thèmes de politique de formation, de politique économique et de politique des employés. Le but est de concentrer leurs intérêts politiques supérieurs et de contribuer à la percée de solutions consensuelles et de compromis.

Contact:

Dominique Nussbaum

Porte-parole pour la Suisse romande
Téléphone +41 32 721 20 71

DgtVUV0BEh8WGl1GABcEEhBeJBkBW0tGARAZFhpQWw==