07. juin 2013

Aperçu

Conciliation du travail et de la famille améliorée

La SEC Suisse se réjouit de la réussite des négociations dans le cadre d’une convention collective de travail avec l’industrie des machines. L’association s’est en particulier engagée en faveur d’améliorations permettant de mieux concilier le travail et la vie privée.

Aux yeux de la SEC Suisse, la nouvelle convention collective de travail (CCT) est tournée vers l’avenir à bien des égards, en particulier concernant les conditions cadre du secteur MEM. Elle offre plus de flexibilité à l’industrie des machines et définit des règles de jeu modernes en matière de gestion de cycles commerciaux, de poussées d’innovation et de difficultés économiques. Les employés et leurs associations seront davantage associés à l’analyse et aux discussions concernant les conditions cadre économiques du secteur. Pour la première fois, la CCT prévoit également des salaires minimaux différenciés selon les régions.

Avec le soutien des autres partenaires sociaux, la SEC Suisse a obtenu lors de négociations souvent difficiles, que la CCT soit adaptée aux réalités de la société moderne. Ainsi, et grâce à notre persistance, des nouvelles dispositions visant à mieux concilier le travail et la vie de famille ont été retenues, dont notamment un congé paternité de 5 jours. De plus, les jeunes peuvent obtenir un congé payé de maximum une semaine pour des activités extrascolaires.

La CCT reflète aussi une nouvelle reconnaissance des employés. Pour recruter et garder en entreprise du personnel qualifié des deux sexes il est essentiel de lui permettre de concilier le travail et la vie privée. Les recommandations en matière de flexibilisation des horaires de travail, de prise en charge extrafamiliale des enfants ainsi que la promotion particulière des jeunes et des femmes travaillant dans l’industrie MEM sont des pas dans la bonne direction. De plus, les dispositions en lien avec le mariage sont étendues au concubinage et au partenariat enregistré, et les enfants du conjoint ainsi que les enfants placés sont traités à égalité par rapport aux enfants biologiques et adoptés.

La SEC Suisse note avec satisfaction le fait que la CCT reconnaît clairement la formation professionnelle duale. Ainsi les apprentis doivent avoir la possibilité d’être engagés après l’apprentissage.

Alors que les conditions étaient exigeantes et les positions fortement divergentes entre les représentants des employés et ceux des employeurs, c’est grâce à la bonne volonté de tous et au partenariat social mis en pratique qu’une solution satisfaisante pour tous les partis a finalement été trouvée.

Pour toute question complémentaire

media_Schuetz_Hansueli_11
Hans-Ulrich Schütz

politique économique et sociale

Mobile 079 617 23 02


Karin_Oberlin_2013
Karin Oberlin

partenariats sociaux

Tel. 078 771 48 09