kfmv_Startup_Single_31_0093_RGB_300dpi

27. juin 2019

Aperçu

Migros vend Globus, m-way, Depot et Interio

Le jeudi 27 juin 2019, la Fédération des coopératives Migros (FCM) a annoncé la vente de ses filiales Globus, m-way, Depot et Interio. Le groupe Migros entend ainsi se concentrer sur son cœur de métier stratégique et investir davantage dans le commerce en ligne ainsi que dans le secteur Convenience. Pour la Société des employés de commerce, les quelque 11 000 collaborateurs des filiales concernées ont la priorité: il est particulièrement important de préserver les emplois et de garantir des solutions équitables sur le plan social.

Le soir du 26 juin 2019, le conseil d’administration de la Fédération des coopératives Migros (FCM) a décidé de se séparer de ses filiales Globus, m-way, Depot et Interio. Les entreprises concernées auraient de meilleures chances de réussir indépendamment du groupe Migros, explique la direction: «Aujourd’hui, Migros n’est plus le meilleur propriétaire.» Le processus de vente correspondant a été lancé dans la foulée le jeudi 27 juin 2019. La direction a déclaré rechercher de «nouveaux propriétaires solides qui possèdent les bases et le savoir-faire nécessaires pour assurer le développement de ces entreprises».

Compte tenu de l’évolution générale des activités du groupe Migros et notamment du développement économique des filiales concernées, la séparation des filières non alimentaires n’est malheureusement pas très surprenante. Le groupe Migros entend se concentrer sur son cœur de métier stratégique et investir davantage dans le commerce en ligne et dans l’expansion du secteur Convenience.

La FCM espère trouver un acquéreur d’ici fin 2020. En attendant, aucun changement significatif ne devrait affecter les collaborateurs: «L’orientation stratégique adoptée sera poursuivie à l’identique. Les quatre filiales en cours de cession emploient actuellement quelque 11 000 personnes au total. En tant que partenaire social, la Société des employés de commerce tient beaucoup à ce que la FCM, en collaboration avec la Société des employés de commerce et les commissions du personnel, assure de bonnes solutions pour tous les collaborateurs concernés. «Cette décision suscite une forte inquiétude parmi les employés. Il nous semble particulièrement important que les collaborateurs soient informés de manière transparente et opportune lors du processus de vente à venir et que, malgré la vente, un maximum de postes soient préservés», souligne Caroline Schubiger, responsable Emploi et conseils au sein de la Société des employés de commerce. Cette dernière accompagnera activement le processus et se tiendra à la disposition des filiales concernées et de leurs collaborateurs pour les conseiller sur les mesures à venir.

Informations complémentaires