kfmv_Startup_Single_31_0093_RGB_300dpi

02. août 2018

Aperçu

Les employés doivent bénéficier de la reprise - Revendications salariales de la Société des employés de commerce 2019

La Société des employés de commerce revendique des hausses de salaire de 1% à 2% selon les branches. L’économie suisse poursuit sa reprise et les carnets de commande des entreprises sont bien remplis. En outre, les prix à la consommation augmentent de nouveau. Les employés doivent bénéficier de la reprise.

Pour la Société des employés de commerce, des hausses de salaire pour l’année à venir de minimum 1% – jusqu’à 2% dans certains cas – se justifient dans toutes les branches. L’économie suisse continue d’enregistrer une croissance robuste : les experts de la Confédération prévoient une croissance du PIB de 2.4% pour 2018.

De bonnes nouvelles pour les employés: les perspectives d’emploi s’améliorent encore

Comme les dernières enquêtes KOF le montrent, les carnets de commandes des entreprises sont bien remplis. Les secteurs industriels tournés vers l’exportation ont pu se développer l’année passée grâce à la compétitivité améliorée des entreprises suisses et à la situation conjoncturelle favorable en Europe. La solide conjoncture mondiale ainsi que l’évolution favorable des taux de change continuent à stimuler la demande de produits suisses. En même temps, les impulsions positives provenant du marché intérieur, permettent à l’économie suisse de développer sa propre reprise, selon les derniers pronostics conjoncturels du SECO. Selon les experts, une certaine insécurité persiste concernant les litiges commerciaux internationaux qui se sont accentués ces derniers temps. Par rapport à l’année passée, les perspectives d’emploi se sont encore nettement améliorées et se montrent solides dans tous les secteurs. Selon les estimations du SECO, elles sont particulièrement positives dans le secteur industriel.

Les entreprises doivent maintenant investir au niveau de leurs employés

Cette dynamique positive sur le marché du travail est soutenue par le climat de consommation exceptionnel. Suite à la hausse des prix à l’importation et du pétrole, les experts du KOF et du SECO attendent une hausse des prix. Ils prévoient une inflation de 0.8% à 1%. Dans ce contexte, vu que les salaires nominaux n’ont pratiquement pas bougé ces dernières années, une augmentation est justifiée afin de préserver le pouvoir d’achat. Les travailleuses et travailleurs ont largement contribué au développement positif de l’économie et doivent bénéficier de façon adéquate de la reprise. Par ailleurs, pour maintenir la compétitivité à long terme de l’entreprise, il est nécessaire d’investir au niveau des employés.

Les branches ne connaissent pas toutes la même croissance

Bien qu’elle soit solide, cette croissance reste toutefois hétérogène dans les différentes branches. Une large reprise s’est installée dans le secteur de l’industrie MEM axée sur l’exportation, qui enregistre des commandes et des chiffres d’affaires en hausse et peut envisager son avenir avec confiance. Le secteur des services financiers et le commerce de gros ont également progressé. Le marché suisse des TIC connaît également une forte croissance, ceci grâce aux investissements dans le domaine IT. L’industrie chimique et pharmaceutique reste le secteur le plus important de l’économie exportatrice suisse et a encore progressé cette année. Malgré un environnement difficile, la situation du commerce de détail s’est éclaircie et la tendance à la baisse des dernières années s’est arrêtée. Le secteur de la construction connaît un solide développement à haut niveau, toutefois avec un dynamisme plus faible que durant le boom de 2014.

Contact

Kathrin Gasser

Responsable marketing et communication
Téléphone +41 44 283 45 84

AQVMUEEBDUQUVUBAFhYmGANeEkQHUA==