kfmv_Startup_Single_31_0093_RGB_300dpi

12. décembre 2017

Aperçu

Les employé-e-s des stations-service profiteront d’une CCT nationale au 1er février

L’Association des exploitants de shops de stations-service suisses (AESS), les syndicats Unia et Syna ainsi que la Société suisse des employés de commerce se félicitent de la décision du Conseil fédéral de déclarer la nouvelle CCT des shops de stations-service de force obligatoire. Ils regrettent que les salaires minimums négociés ne soient pas valables au Tessin. La convention collective de travail entrera enfin en vigueur le 1er février 2018.

Le Conseil fédéral a rendu son verdict ce mercredi 6 décembre 2017: la nouvelle convention collective de travail (CCT) des shops de stations-service est déclarée de force obligatoire. Elle entrera en vigueur au premier février 2018. Unia, Syna, la Société suisse des employés de commerce et l’Association des exploitants de shops de stations-service suisses (AESS) se félicitent de cette décision. Ils déplorent cependant la décision du Conseil fédéral d’ «exempter le canton du Tessin du salaire minimum selon l'annexe 2 de la CCT ». Ainsi, la nouvelle CCT s'applique dans le canton du Tessin, mais sans le salaire minimum négocié par les partenaires sociaux.

Améliorations sensibles

La nouvelle CCT vise à protéger les conditions de travail dans les shops des stations-service. En plus de fixer les salaires minimums, elle règle notamment la durée de travail et garantit une série de prestations sociales, comme le maintien du salaire en cas de maladie ou de maternité. Les points-clés de l’exécution y sont également précisés. 13 000 salarié-e-s profiteront de cette nouvelle convention. Malheureusement, les employé-e-s tessinois, particulièrement exposés au dumping salarial, ne bénéficieront pas des salaires minimums prévus dans la nouvelle CCT. Les parties contractantes s'efforcent de trouver une solution pour ce canton.

Une première dans le commerce de détail

En novembre 2015, les partenaires sociaux avaient mené à terme leurs négociations sur une nouvelle convention collective de travail. Depuis, ils attendaient une décision des autorités fédérales. Aujourd’hui, trois cantons possèdent déjà une telle CCT étendue (Fribourg, Saint-Gall, Lucerne). Mais dans le commerce de détail, cette convention est la première déclarée de force obligatoire qui couvre la totalité des cantons. Dans le canton de Lucerne, la CCT cantonale reste en vigueur jusqu' à la fin de 2018. Elle est donc provisoirement exclue du champ d'application de la nouvelle CCT.

Contact:

Dominique Nussbaum

Porte-parole pour la Suisse Romande
tél. 032 721 20 71

DgtVUV0BEh8WGl1GABcEEhBeJBkBW0tGARAZFhpQWw==