kfmv_Startup_Single_31_0093_RGB_300dpi

28. février 2019

Aperçu

Congé paternité: l’initiative populaire et le contre-projet ne sont pas satisfaisants pour la plateforme

Dans l’intérêt d’une politique éducative, économique et sociale tournée vers l’avenir, les associations d’employés de la plateforme s’engagent depuis longtemps déjà en faveur de l’égalité des droits, aussi bien dans le monde du travail que dans le domaine de la politique familiale. Comme avoir des enfants incombe aux parents et pas uniquement à la mère et comme les femmes ne doivent pas subir unilatéralement les inconvénients financiers et de nature à freiner leur carrière, la compatibilité du travail, de la famille et de la formation continue doit être encouragée pour les deux membres du couple au niveau de la politique sociale. Un congé parental de plusieurs mois qui tient compte des besoins sociaux et économiques y contribuerait.

En Suisse, les pères n’ont actuellement aucun droit spécifique à un congé bien qu’ils bénéficient habituellement d’un à deux jours payés. Les mères ont droit à un congé maternité de 14 semaines après la naissance de leur bébé. Dans une comparaison des membres de l’OCDE, la Suisse fait office de lanterne rouge aussi bien en matière de congé paternité que de congé maternité. Il est donc urgent d’agir.

C’est pourquoi la plateforme, composée de la Société des employés de commerce, d’Employés Suisse, de l’Association suisse des cadres, de la Société zurichoise de gestion des ressources humaines et de veb.ch, demande depuis de nombreuses années un congé parental de plusieurs mois attribué de manière égale au père et à la mère. Les femmes ne devraient en effet pas subir unilatéralement des inconvénients financiers et au niveau de leur carrière parce qu’elles sont devenues mères. A moyen et à long terme, le congé parental conduit à une plus forte intégration des mères au marché du travail. Une activité professionnelle croissante des femmes s’accompagne également d’une hausse de leurs revenus et de ceux des foyers, ce qui a un impact positif sur les recettes fiscales et sur les assurances sociales tout en améliorant le rendement de la formation pour l’Etat et la société.

L’activité professionnelle et le travail familial peuvent ainsi être partagés à égalité entre les parents. Une courte période dont peuvent profiter le père et la mère en même temps peut être très intéressante sur le plan organisationnel : elle soulage la mère au cours de la période qui suit la naissance et renforce le lien qui unit le père à son enfant. Le contre-projet indirect de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des États (CSSS-E) peut ainsi être considéré comme une option liée à un congé parental car le congé paternité peut être pris en même temps que le congé de la mère. Les parents peuvent ainsi réorganiser ensemble leur quotidien immédiatement après la naissance de leur enfant.

Pour les associations d’employés de la plateforme, le processus politique n’est toutefois pas encore achevé. Observé de manière isolée, un congé paternité de deux ou de quatre semaines ne constitue pas une option satisfaisante. Seul un congé parental de plusieurs mois, qui peut être réparti entre les parents et qui est assorti de droits fixes pour la mère et pour le père peut tenir compte des besoins sociaux et économiques.

D’après une méta-analyse menée en 2018 pour le compte de la Commission fédérale pour les questions familiales (COFF) portant sur l’efficacité d’un congé parental, il existe de nombreuses raisons de le mettre en œuvre : une meilleure santé physique et psychique des mères et des enfants, un lien renforcé entre les pères et leurs enfants, mais aussi une activité professionnelle largement accrue pour les femmes. Le congé parental peut également éliminer un autre aspect des inégalités sociales : à l’heure actuelle, seule une minorité de femmes retournent à leur emploi après 14 semaines. Il s'agit avant tout decelles qui ne peuvent pas se permettre de rester à la maison sans être payées.

Contact

Emily Unser

Responsable Relations Presse
et Relations Publiques
Téléphone +41 44 283 45 60

DwlRVEpGFgQAUUFzGAILBUtQDA==

Ursula Häfliger

Responsable Politique
Téléphone +41 44 283 45 78

HxZLTV8JTQISUVVfGgMDASVYAgcSFltb