Navigation par page & recherche

Depuis le 6 juillet 2020, une obligation de quarantaine de dix jours s'applique aux personnes entrant en Suisse en provenance de zones à risque. En conséquence, l'employeur a-t-il le droit d'interdire à ses employé-e-s de voyager à l'étranger ? Les questions et réponses les plus importantes en un coup d'œil.

Voyages à l'étranger

  1. Depuis le 6 juillet 2020, une obligation de quarantaine de dix jours s'applique aux personnes entrant en Suisse en provenance de zones à risque. La liste est continuellement mise à jour. Les personnes qui ne sont pas sûres d'entrer depuis une zone à risque peuvent se renseigner à la ligne d'information suivante: +41 58 464 44 88, tous les jours de 6 à 23 heures.

  2. Au niveau des assurances sociales, toute personne se rendant dans une zone à risque à partir du 6 juillet 2020 n'a pas droit à une indemnité pour perte de gain pendant la période de quarantaine qui suivra.

    L'obligation de l'employeur de continuer à verser un salaire ne s'applique pas si l'empêchement de travailler résulte de la responsabilité de l'employé. Cette hypothèse est valable si le lieu de vacances figure déjà sur la liste des zones à risque avant le départ.

    Les employés qui se rendent dans une zone à risque et n'ont ensuite pas la possibilité de faire du home office, doivent ainsi s'attendre à une perte de gain de 10 jours à leur retour.

Dernière mise-à-jour: 08.10.2020

Les thèmes de la FAQ

Liens complémentaires

Rester informé

Contact

Notre Service juridique est à disposition de nos membres. N'hésitez pas à nous contacter au numéro 032 721 21 56 ou par e-mail à info@secsuisse.ch

Fiches d'information gratuites