Navigation par page & recherche

Possibilités de carrière grâce à la certification professionnelle

    Disposer d'un certificat fédéral de capacité constitue une qualification importante dans le monde du travail actuel ainsi qu'un prérequis pour la formation continue. Les personnes disposant d'une certaine expérience peuvent rattraper la formation en deux ans.

    Hazir Zenuni, 31 ans, est gérant d’une succursale Lidl depuis dix ans. Il n’a passé que récemment le CFC de gestionnaire du commerce de détail. Il poursuit maintenant une formation de spécialiste du commerce de détail et planifie la suite de sa carrière. Sans certification professionnelle, il n’aurait pas eu cette possibilité.

    Il existe de nombreux exemples comparables à celui d'Hazir Zenuni. Il s'agit de personnes qui ont de l'expérience, mais ne disposent pas de diplôme formel. La certification professionnelle pour adultes permet d'y remédier. La formation selon l'article 32 OFPr fournit les compétences nécessaires. Ce rattrapage consiste en une formation scolaire qui peut être suivie en cours d'emploi dans diverses écoles professionnelles. Elle dure deux ans. Au moment de l'examen final, les candidat-e-s doivent pouvoir attester de cinq ans d'expérience professionnelle, dont deux dans le domaine commercial.

    Arrivé en Suisse à l'âge de 16 ans, Hazir Zenuni a su gravir les échelons jusqu'au poste de directeur de succursale grâce à son engagement et à son savoir-faire. Après sa dixième année scolaire de préparation professionnelle et une formation élémentaire de réparateur d’automobiles, il est engagé chez Lidl. Il obtient rapidement un poste d’adjoint de filiale et, deux ans plus tard, devient responsable d’une autre petite succursale. Il dirige aujourd'hui un magasin de plus de 30 collaborateurs. Bien que disposant d'un poste de direction, il souhaite obtenir son CFC. «Je voulais me perfectionner et devais donc remplir les conditions formelles», explique-t-il. «Et comme je forme également de futurs dirigeants, le fait de disposer d'une formation théorique est important. » Son employeur l'a toujours soutenu. Il a ainsi pu suivre les cours interentreprises durant son temps de travail.

    Responsable de la formation professionnelle supérieure à la Société des employés de commerce, Corinne Marrel souligne l'importance de disposer d'un tel titre. «Avec un certificat fédéral de capacité, on augmente ses chances sur le marché de l'emploi et ses possibilités de formation continue. Cela permet aussi souvent de pouvoir prétendre à un salaire plus élevé.»

    «Avec un CFC, on dispose de meilleures chances sur le marché de l'emploi.»
    Corinne Marrel, responsable de la formation professionnelle supérieure à la Société des employés de commerce
    • Rolf Murbach

    1. Nos expert-e-s se tiennent à disposition des personnes qui s'intéressent à rattraper un apprentissage d'employé-e- de commerce ou de gestionnaire du commerce de détail. Ils fournissent également des informations sur la procédure de validation des acquis, qui permet d'obtenir un CFC en attestant de ses compétences, sans devoir suivre de formation, ni passer d'examen. Cette procédure s'adresse à des personnes au bénéfice d'une grande expérience mais qui ne disposent pas de titre.

    Liens

    Contenus appréciés