kfmv_Startup_Group_11_0057_RGB_300dpi

Nous faisons valoir notre influence politique

Résolument innovante, la Société des employés de commerce s’engage pour une politique économique et sociale ainsi qu’un système de formation qui soit favorable aux employés du domaine économique et commercial.

Nous souhaitons votre succès et celui de votre famille, non seulement sur le plan professionnel mais aussi dans la vie en général. Nous nous engageons pour la sécurité de votre emploi et pour des conditions de travail équitables. Nous œuvrons pour votre formation, votre formation continue et votre développement. Nous contribuons à renforcer la formation professionnelle supérieure.

Nous disposons de représentants au niveau politique et siégeons au sein de six commissions fédérales. Nous élaborons des propositions en collaboration avec l'administration fédérale et prenons position publiquement. Par ce biais, nous exerçons une influence sur la législation et sur son application.

Nous prenons position lors d’initiatives populaires qui vous concernent. Nous disposons de contacts au niveau des cantons et coopérons étroitement avec d’autres organisations et associations.

La prise de position politique adoptée lors de l’assemblée des déléguées constitue la ligne directrice de notre action politique.

Les résolutions de la Société des employés de commerce

Le 4 juin 2016, les délégués de la Société des employés de commerce ont voté une résolution concernant la la numérisation.

Le 6 juin 2015, les délégués de la Société des employés de commerce ont voté une résolution concernant la réforme Prévoyance vieillesse 2020.

Le 14 juin 2014, les délégués de la Société des employés de commerce ont voté une résolution concernant la force de travail indigène.

La Société des employés de commerce s’engage pour:

Les jeunes

  • Nous revendiquons le droit et l’accès à une formation professionnelle de base pour tous les jeunes.
  • Nous soutenons une politique de formation durable qui prépare les jeunes à s’adapter rapidement à un monde du travail en perpétuel changement.
  • Nous contribuons à limiter le chômage des jeunes.
  • Nous exigeons des mesures pour lutter contre le chômage des jeunes afin de garantir durablement la sécurité de l’emploi. Nous participons activement à ce type de mesures.
  • Nous aidons les jeunes en répondant de manière simple à leurs questions sur la formation et le monde du travail. Nous sommes aussi là pour eux lorsqu’ils rencontrent des problèmes dans leur formation ou sur leur lieu de travail.
  • Nous incitons les jeunes à s’engager socialement et politiquement.
  • Nous souhaitons que les jeunes participent activement au travail politique de l’association.

Formation et formation continue

  • Nous établissons les conditions cadres et les directives en matière de formation et de formation continue dans le domaine économique et commercial et ce, au niveau national et cantonal.
  • Nous faisons des recherches et livrons des informations en matière de formation et de politique du travail.
  • Nous sommes membre fondateur de Dualstark, la conférence pour les examens professionnels et professionnels supérieurs. Nous souhaitons renforcer et faire du système dual de formation continue un avantage décisif lié à la Suisse.
  • Nous contribuons au renforcement de la formation professionnelle supérieure.
  • Nous nous engageons pour une meilleure reconnaissance en Suisse et à l’étranger, des titres de la formation professionnelle.
  • Nous exigeons que les diverses voies de formation soient mises sur un pied d’égalité en termes de financement public. En parallèle, nous développons des formes de financement de formation innovantes, telles que des plans d’épargne formation ou des "crédits d'heures de formation". Nous nous engageons par ailleurs pour l’octroi de bourses et de prêts ainsi que pour la déductibilité fiscale des frais individuels de formation continue.

Postes de travail

  • Nous nous engageons pour la sécurité de l’emploi.
  • Nous voulons maintenir et promouvoir le savoir-faire professionnel.
  • Nous luttons contre le chômage.
  • Nous nous engageons en tant que partenaire social pour tous les employés du domaine économique et commercial dans le cadre de conventions collectives de travail.

Personnel de la vente

Nous sommes prêts à entrer en matière, dans le cadre d’une convention collective de travail, pour la prolongation des heures d’ouverture des magasins, pour autant que les critères suivants soient respectés :

  • Base volontaire – personne ne peut forcer un collaborateur à travailler le soir, la nuit ou le dimanche.
  • Un supplément de salaire doit être accordé lors de travail le soir, la nuit et le dimanche.
  • Les employés qui travaillent tard le soir ou qui travaillent le dimanche doivent bénéficier d’une pause payée de 15 à 30 minutes – dans une salle de repos bénéficiant d’une lumière naturelle.
  • Créations de structures d’accueil pour les enfants.

Libre circulation des personnes

La Suisse dépend pour des raisons de compétitivité de main d’œuvre qualifiée, et en particulier de celle issue de l’UE. Nous nous prononçons donc en faveur de la libre circulation des personnes.

Égalité des chances

Nous nous engageons pour que travail rémunéré, travail familial et travail d’intérêt général soient considérés comme équivalents. Ce qui signifie concrètement:

  • À travail égal, salaire égal
  • Évaluation non sexiste des emplois
  • Un système salarial et une évaluation des résultats transparents
  • Des conditions d'engagement identiques pour les hommes et les femmes
  • Un congé paternité élargi, là où c'est possible. Mais à moyen terme, un congé parental
  • Possibilité de concilier travail et vie de famille
  • Des postes à temps partiel qualifiés, même dans les postes de direction
  • Plus de femmes dans les postes de direction à travers une politique de promotion ciblée
  • Des formations et des formations continues favorables à l’égalité des genres
  • Un retour facilité sur le marché du travail pour les femmes ayant interrompu leur activité professionnelle pour s’occuper de leurs enfants

Nous menons des campagnes de sensibilisation en faveur de quotas. Nous exigeons aussi des politiciennes et des politiciens qu’ils développent et concrétisent les initiatives existantes

Sécurité sociale

Nous voulons une politique sociale qui réduise les disparités sociales et qui garantisse la sécurité matérielle et immatérielle. Les assurances sociales doivent être transparentes et assurer un niveau de vie décent.

Nous soutenons la réforme des retraites du Conseil fédéral, mais nous souhaitons des améliorations ponctuelles. Celles-ci figurent dans notre résolution du 6 juin 2015.

Nous sommes représentés au sein de la commission fédérale AVS et du conseil d’administration du Fonds de compensation de l’AVS. Nous réclamons depuis 1994 une retraite flexible pour les personnes de condition économique modeste. Nous nous engageons pour un 2e pilier solide et fonctionnel pour l’aménagement duquel nous avons donné des impulsions décisives.

Nous nous impliquons pour l’assurance-chômage, qui verse des prestations en cas de chômage, de chômage partiel, de suspension du travail due à des intempéries et lorsque l’employeur est insolvable. Elle contribue également à des mesures de prévention du chômage.

Lire nos recommandations pour les objets de la session d'automne – de 11 au 29 septembre 2017.

Nous fournissons des indications aux autorités fédérales lorsque des thèmes importants pour nos membres sont mis en consultation.

Stephan Alexander

Politique économique et sociale
Téléphone 044 283 45 78

Dorothea Tiefenauer

Responsable communication
Téléphone +41 44 283 45 66

Communiqués de presse actuels

news-icon