kfmv_Startup_Single_31_0093_RGB_300dpi

27. mars 2015

Aperçu

Industrie MEM : cinq partenaires sociaux confirment leur engagement commun en faveur de la place industrielle

Les quatre organisations de travailleurs Employés Suisse, SYNA, Société suisse des employés de commerce, ASC et l'association patronale Swissmem ont échangé leurs idées sur la situation actuelle de l'industrie MEM au cours d'un dialogue constructif. Les partenaires sociaux partagent l'avis qu'un effort collectif est indispensable pour réagir sur la force du franc. Malgré la situation tendue, il faut assurer un contingent suffisant de spécialistes pour l'avenir et garder en point de mire l'évolution à long terme de la place industrielle suisse.

Les partenaires sociaux Employés Suisse, SYNA, Société suisse des employés de commerce, ASC et Swissmem se sont rencontrés la semaine dernière pour discuter sur la situation actuelle de l'industrie MEM sous l'influence de la force du franc. Les entretiens se sont déroulés dans une atmosphère constructive. Les partenaires sociaux partagent l'avis que l'assurance de la place industrielle suisse est prioritaire.

Dans le courant de la rencontre, les parties ont confirmé que des mesures envisagées touchant le personnel, comme une augmentation passagère du temps de travail visant à regagner la compétitivité, doivent être définies et appliquées à l'aide d'un échange constructif et transparent. Les directions, représentations des travailleurs et, le cas échéant, les partenaires sociaux, sont
appelés à apporter leur part de contribution. Il doit être tenu compte des dispositions de la convention collective de travail de l'industrie MEM qui prévoient une réglementation claire pour des adaptations passagères du contrat de travail (art. 57). Les mesures doivent aussi être définies dans la perspective de l'équité. Les partenaires sociaux ne considèrent pas des diminutions de salaires ou le versement de salaire en euro comme une réaction adéquate sur la force du franc. Même si la situation est partiellement très tendue, ce n'est pas le moment de paniquer.

Assurer le travail de spécialistes pour l'avenir

La surévaluation du franc suisse affecte les entreprises différemment. Cependant, elles sont toutes exposées au risque d'une pénurie de spécialistes. Dans la situation actuelle, les entreprises sont encore plus poussées à se distinguer par rapport à la concurrence moins coûteuse à l'aide d'innovation. Ceci ne peut se faire qu'à l'aide de spécialistes hautement qualifiés.

Par conséquent, les partenaires sociaux engagés sont tous persuadés que l'assurance de la relève ainsi qu'une formation et un perfectionnement de haute qualité sont des éléments clés indispensables pour l'innovation et donc pour assurer l'avenir de la place industrielle suisse.

Pour toute question complémentaire
Karin_Oberlin_2013

Cheffe partenariat social

Tél. +41 78 771 48 09