kfmv_Startup_Single_31_0093_RGB_300dpi

04. février 2016

Aperçu

Credit Suisse et les autres banques doivent assumer leurs responsabilités

Credit Suisse a annoncé aujourd’hui la mise en œuvre accélérée de son programme de réduction des coûts et la suppression de 4000 postes de travail. Pour la Société des employés de commerce, il est essentiel, qu’en Suisse, le nombre de suppressions de postes annoncé l’an dernier ne soit pas dépassé. La restructuration doit être faite de manière socialement acceptable et la majorité des suppressions de postes doit avoir lieu par le biais des fluctuations naturelles. Les personnes licenciées doivent bénéficier de formations continues leur permettant de maintenir leur savoir-faire dans le secteur bancaire.

La Société des employés de commerce a pris connaissance aujourd’hui du résultat annuel communiqué par Credit Suisse ainsi que de la suppression de 4000 postes de travail (collaborateurs, mandataires et conseillers). Pour les employés, il s’agit de la deuxième mauvaise nouvelle en moins d’une semaine, puisque cette annonce fait suite à celle de réductions au niveau de la caisse de pension de Credit Suisse, survenue en début de semaine. La Société des employés de commerce considère comme extrêmement regrettable que, dans sa communication, la banque ne fasse aucune mention des suppressions de postes prévues en Suisse. Cela conduit à une grande incertitude parmi les employés du secteur bancaire.

La Société des employés de commerce appelle la Direction de Credit Suisse à assumer ses responsabilités, afin que le nombre de suppressions de postes en Suisse annoncé l’an dernier (1600) ne soit pas dépassé. Ceci en raison notamment de l’évolution positive de la marche des affaires de la banque universelle en Suisse. Malgré la mise en œuvre accélérée du programme de réduction des coûts, la Société des employés de commerce exige que la restructuration soit faite de manière socialement acceptable et que les suppressions de postes interviennent en priorité par le biais des fluctuations naturelles. Il est également impératif que les employés soient consultés, conformément à leurs droits de participation. Elle demande aussi qu’un travail équivalent soit proposé, chez Credit Suisse ou ailleurs, aux employés qui ne peuvent pas garder leur emploi actuel.

La Société des employés de commerce exige un investissement ciblé dans le conseil et la formation continue des personnes concernées par ces suppressions, ceci afin d’accroître leur employabilité et de leur permettre de rester actifs. La Société des employés de commerce et ses écoles se déclarent prêtes à collaborer avec Credit Suisse dans cette perspective.

La Société des employés de commerce exige aussi de Credit Suisse et des autres banques qu’elles collaborent de manière proactive et non bureaucratique à la recherche de solutions permettant aux employés concernés de trouver un emploi dans le secteur bancaire. La place financière suisse est en effet encore et toujours à la recherche de personnel qualifié.

La Société des employés de commerce soutient tous ses membres concernés à travers ses différentes prestations: conseils juridiques, psychologiques et en orientation de carrière. Avec les écoles dont elle dispose, la Société des employés de commerce leur met aussi à disposition un vaste choix de formations.

Pour toute question complémentaire

Keller Manuel 2013

Manuel Keller

responsable emploi et conseils
Telefon 044 283 45 76