kfmv_Startup_Single_31_0093_RGB_300dpi

19. mars 2015

Aperçu

Bonnes perspectives de carrière pour les jeunes employé(e)s de commerce

La situation de l’emploi pour les personnes ayant terminé leur formation commerciale de base s’est encore améliorée. C’est ce que révèle l’enquête annuelle de la Société des employés de commerce.

La part d’apprenti(e)s à la recherche d’un emploi a diminué de 6% à 5% en comparaison avec l’année précédente. En novembre 2014, 3,1% d’entre eux étaient sans emploi et inscrits à l’office régional de placement. Par rapport au taux de chômage des jeunes se situant à 3,3% (novembre 2014), cette valeur se trouve en dessous de la moyenne. Cela signifie que les jeunes employé(e)s de commerce ont de bonnes perspectives de carrière. C’est un des résultats réjouissants de notre enquête annuelle auprès des personnes ayant terminé leur formation commerciale de base. Environ 3000 personnes y ont participé en 2014.

Deuxième conclusion positive : nos recommandations relatives au salaire minimum en début de carrière sont respectées dans le 90 pourcent des cas. Les diplômé(e)s avec un certificat fédéral de capacité perçoivent au minimum 13 fois 4'000 francs par année, les diplômé(e)s avec attestation fédérale de formation professionnelle 13 fois 3'900 francs. Nous sommes également ravis de la motivation des sondé(e)s à se perfectionner. Plus de 90 pourcent ont indiqué avoir déjà entamé une formation continue ou d’en planifier une. Il est frappant de voir que les diplômé(e)s d’une école supérieure de commerce, après la formation initiale, enchaînent nettement plus souvent avec des formations continues à plein temps que les autres participants à l’enquête.

Malgré les nombreux bons résultats, nous identifions toujours le besoin d’agir sur les points suivants:

  • L’offre des premiers emplois doit être assurée aussi dans des temps économiquement difficiles. Des premiers emplois avec des exigences adaptées assurent la relève à long terme.
  • Tous les diplômé(e)s ont droit à une rémunération équitable. Nos recommandations relatives au salaire minimum en début de carrière doivent être respectées partout.
  • Les jeunes employé(e)s de commerce doivent être soutenus dans leurs projets de formation continue (financièrement, en leur mettant à disposition du temps ou par des postes intéressants à temps partiel).
Notre dossier de presse avec le compte rendu et le rapport détaillé sont disponibles sur: secsuisse.ch/enquete2014

.

Pour toute question complémentaire
media_Kraft_michael_13
Michael Kraft

responsable politique et conseil de jeunesse
Tél. 044 283 45 72